Derniers messages

SOUDURE MIG/MAG

383 vues 0 Liké

          

    La soudure MIG et la soudure MAG, une soudure à l’arc sous protection gazeuse. La soudure à l’arc est le type générique de plusieurs méthodes et principes de soudage utilisant l’arc électrique pour élever la température des métaux à souder jusqu’au point de fusion.

           

          

          1. Principe de la soudure MIG/MAG

        

    Le principe de la soudure à l'arc tient dans le principe de l'élévation de température au point de fusion par l'utilisation d'un arc électrique. C'est l'échauffement crée par la résistivité des métaux parcourus par l'électricité qui élève la température au point de soudure jusqu'à celle requise pour la fusion du métal.

             

    Évolution du soudage semi-automatique à fil fusible, la soudure MIG/MAG y ajoute une protection de la zone de soudage sous un gaz de protection. Selon si le gaz protecteur est inerte ou actif durant la fusion on parlera de soudure MIG ou de soudure MAG.

                   

          - MIG: (Metal Inert Gaz) un gaz inerte est propulsé sur la soudure en cours (ARGON ou HELIUM).

                

          - MAG: ( Metal Active Gaz) un gaz actif concourt à la qualité de la soudure (mélange ARGON/CO2 ou ARGON/OXYGENE).

       

    Dans la soudure MIG/MAG, plutôt que de produire un laitier protecteur par la fonte de l'enrobage d'une électrode enrobée ou du fourrage d'un fil continu, c'est un gaz de protection (inerte ou actif) qui protège le bain de fusion de l'oxydation produite par l'air ambiant.               

                

                 

          2. Le matériel de soudure MIG/MAG

            

    La soudure MIG/MAG utilise généralement un fil continu de soudage (soudure semi-automatique) plutôt qu'une électrode soudure en raison de la forme de la torche qui oriente du gaz en plus de porter l'électrode. C'est pourquoi un poste à souder MIG/MAG comporte le plus souvent un dévidoir continu de fil de soudure.

    Le gaz est stocké dans une bouteille raccordée à la torche via une électrovanne pour contrôler le débit et un détendeur pour réguler la pression.

    Le poste à souder à l'arc est un générateur électrique relié par un câble à la pièce à souder et par un autre à la torche de soudage. Une unité de contrôle semi-automatique ou automatique permet de faire varier l'intensité du courant de soudage en fonction de l'arc désiré et la vitesse d'avancé du fil de soudure.

                  

                

                

             

                

                  

          3. Les déclinaisons de la soudure MIG/MAG

        

    Par la possibilité d'assembler des aciers, de l'inox, de la fonte et de l'aluminium, la soudure semi-automatique permet le soudage de toutes les épaisseurs d'acier dans toues les positions de soudage en mono-cordon.

    Le procédé MIG ou le procédé MAG permet de se passer de fil enrobé tout en bénéficiant d'une meilleure protection du bain de fusion et autorise des quantités et vitesse de soudage plus importantes.

      

          - Le procédé MAG, sous atmosphère active, est réservé aux aciers non alliés ou faiblement alliés.

      

          - Le procédé MIG, sous atmosphère inerte, s'emploie pour l'acier inoxydable, les alliages légers et les alliages cuivreux.

Posté dans: Soudage MIG

Laissez un commentaire

Se connecter pour commenté